LES ENVIRONNEMENTS DU RÉALISME VOTIF EN PIERRE DE WIM VAN TOL

Contrairement à ce que l'on est habitué, l'œuvre de Wim van Tol [né 1947 à LA HAYE] saisit consciemment aussi bien le monde de l'abstraction que celui de la réalité.
Pour donner naissance à ses environnements, il fait usage de deux composants, étant donné que tous deux apparaissent en même temps dans une culture.
En plus l'œuvre de Wim van Tol se doit être esthétique.
Par conséquent, il n'est pas possible de classifier son œuvre dans un courant artistique " isme ".
" En somme, je manque " ismes " et je dois me limiter, sinon l'éloquence de mon oeuvre disparaît.
Lorsque je me suis approfondi dans l'étude des méthodes de travaille du silex, je me suis rendu á l'évidence que je devais définir les limites de mon œuvre afin de pouvoir rallier les " ismes "
Cette limitation concerne aussi le choix des pierres utilisées. J'emploie la pierre calcaire, la pierre de taille [ ardoise] et le marbre afin de mieux traduire l'ambiance archéologique de mon œuvre.
Si je devais classifier mon œuvre sous un " isme ", je l'appellerais Le Réalisme Votif .
Tous les environnements que je crée sont composés d'artefactes votifs , provenant d'une culture non définie dans une époque indéterminée.
Ils expirent religieusement des sentiments de menace, de rejet, de soumission et de reconnaissance. "
" C'est pourquoi, je peux imaginer mes environnements aussi bien dans un musée d'art moderne que dans un paysage, où le spectateur serait confronté à mon œuvre, entant que découverte historique. Lorsque je revois une de mes créations dans le bureau d'un collectionneur particulier, je ne vois pas l'œuvre d'art autonome mais simplement une pièce de collection tout comme l'est une découverte de sépulture ancienne. "
" Ce que je veux dire en fait, c'est que je ne vois pas une œuvre de Wim van Tol, mais une pièce qui à cet instant-là, á cet endroit-là, faisait partie d'un tout existant à ce moment-là. "


Drs Bert Honders
Rédacteur en chef "Kunstwerk"